CHROME FAIT SES PREMIERS PAS DANS LE CONTRÔLE PARENTAL

Le navigateur Google Chrome offre désormais une nouvelle fonctionnalité à ses utilisateurs, répondant au besoin croissant de protéger les plus jeunes des dangers d'internet. Son nom : "Supervised Users" (ou "Utilisateurs supervisés"). En cours de déploiement, elle permet en principe aux parents de consulter les sites internet visités par leurs enfants, d'en filtrer certains, et de gérer les demandes d'accès. En principe, car la nouveauté de Google, actuellement soumise aux bêta-testeurs, rencontre quelques difficultés.

En effet, les utilisateurs supervisés peuvent (pour le moment) visionner toutes les données du web; les gestionnaires étant relégués au rang de simple consultant. Google déclare que par la suite, les managers seront en mesure d'interdire les sites à risque par catégories: réseaux sociaux, pornographie, etc. En attendant, les possibilités offertes par la dernière fonctionnalité du navigateur restent limitées.

Comment tester cette nouveauté ?


Pour pouvoir en jouir, vous devez bénéficier de la dernière version du navigateur, et posséder un appareil sous Windows, Mac ou Linux. Si vous réunissez ces conditions, alors lancez vous :

Depuis la page d'accueil de Chrome, cliquez sur le menu (en haut à droite), puis sur "Paramètres". Ici, dans la catégorie "Utilisateurs", cliquez sur "Ajouter un nouvel utilisateur".



Nommez-le, choisissez-lui une photo, et validez. (NB : vous devrez par ailleurs être connecté à votre propre compte Google pour être défini comme son manager).


Par défaut, comme l'utilisateur peut accéder à tous les sites web, le SafeSearch sera activé, protégeant a minima l'utilisateur supervisé. Pour le reste, vous devrez répertorier les contenus vous paraissant inappropriés un à un: connectez-vous à votre console d'administration à cette adresse. Ici, les utilisateurs créés seront visibles, et vous pourrez gérer leur profil.




Pour le moment, nos tests ne nous ont pas permis d'aller plus avant dans la découverte de cette fonctionnalité, mais nous vous tiendrons au courant dès qu'une version plus stable aura vu le jour !

Si vous ne souhaitez pas attendre une seconde de plus pour protéger vos enfants, sachez que des extensions gratuites existent déjà sur Google Chrome pour protéger ses enfants des contenus à caractères sexuels ou violents. Citons par exemple l'extension SafeSearch Parentsaround.com, qui permet d'appliquer SafeSearch au navigateur de recherche de façon beaucoup plus complète et difficile à désactiver. Safesearch? C'est un outil qui permet de filtrer les recherches internet de façon «non-bloquante», c'est-à-dire qu'il n'affiche tout simplement pas les résultats comprenant du contenu choquant ou à caractère sexuel.



Une fois cette extension installée, vos enfants ne pourront plus accéder aux sites pour adultes, ni même aboutir à leur recherche si celle-ci se réfère à certains domaines en particulier. S'ils cherchent à la désactiver, ils auront beau essayer de décocher l'option, celle-ci restera toujours active !











Le petit plus :


Pour une sécurité optimum, des solutions complètes de contrôle parental sont déjà présentes sur le marché. Le service proposant l'extension «SafeSearch-Parentsaround.com» possède notamment son propre logiciel innovant, qui met votre enfant au cœur du processus de protection en lui créant un profil unique applicable jusqu'à 10 appareils, smartphones et tablettes inclus. Ce dernier vous permettra non seulement de gérer les sites internet (et applications) accessibles, mais aussi d'allouer à chacun un temps maximum de connexion compris dans les plages horaires que vous aurez paramétrées, de suivre les statistiques d'utilisation, de consulter l'historique, de gérer les demandes d'accès... le tout à distance!
Une bonne alternative en attendant de pouvoir s'appuyer sur Google Chrome pour superviser les utilisateurs d'un ordinateur... Qu'en pensez-vous?


Commentaires