Des réseaux sociaux respectueux de la vie privée : mythe ou réalité ?

Piratage, déclaration choc des journaux... les désillusions sur les réseaux sociaux sensés protéger les internautes s'accumulent. Nées du besoin des individus de protéger leurs données personnelles, leur fonctionnement est aujourd'hui remis en cause par les médias et les spécialistes. Que faut-il en penser?


By Neerav Bhatt. Licence Creative Common (libre diffusion)


Snapchat, Whisper... pourquoi ce succès?

Affaire Snowden, résurgence de contenus compromettants, publicité intempestive... Autant de raisons qui expliquent l'attention du public aux traces laissées sur les réseaux sociaux. Avec un dilemme de taille : pouvoir s'exprimer librement, sans que ses propos ne soitent ensuite réutilisés à notre encontre. C'est ainsi que sont apparues de nouvelles applications de réseautage social, qui se positionnent pour la plupart comme des alternatives au géant Facebook. Leur leitmotiv? Préserver la vie privée de leurs utilisateurs. Sont ainsi nés :
  • Snapchat, une application mobile qui permet d'envoyer à ses contacts des photos ou vidéos qui s'auto-détruisent au bout de quelques secondes seulement. Sa popularité chez les adolescents n'est plus à prouver, avec 50% d'utilisateurs entre 13 et 17 ans
  • Whisper et Secret, qui permettent à leurs utilisateurs de se confier sans réserve, et ce de manière anonyme
  • Ello un réseau social qui affirme refuser la vente de données personnelles aux marketeurs et qui se positionne comme un espace sans publicité.
Le besoin des internautes de se préserver a nourri le succès de ces plateformes. 700 millions de messages ont été envoyés sur Snapchat, et la société a refusé un rachat de 3 milliards de dollar par Facebook. Chaque jour, 2,6 millions de messages sont envoyés via Whisper, et la dernière levée de fond de Secret s'élève 37 millions de dollars. Depuis sa création en mars dernier, la croissance d'Ello est en plein boom : fin septembre, le réseau social comptait 30 000 inscriptions par heure !


Une meilleure protection de la vie privée ?

Si l'engouement suscité par ces plateformes réside dans la promesse de données préservées, plusieurs éléments viennent remettre en cause cet aspect. 

Des limites techniques existent ; même si Snapchat ne permet pas de sauvegarder les images que l'on reçoit, des applications tierces comme Snapsave proposent cette fonctionnalité. Rien ne garantit donc qu'un contenu compromettant ne puisse refaire surface un jour et que son auteur n'en subisse pas les conséquences. Ainsi 90 000 photos qui auraient du disparaître purement et simplement ont refait surface sur le Web suite à un piratage. Si les images en questions ne sont pas forcément sensibles, la réputation de Snapchat de réseau social de l'éphémère en prend un coup... 

De même l'usage de l'anonymat n'empêche pas forcément Whisper et Secret de récolter des informations sur les usagers. Le quotidien britannique The Guardian a révélé récemment que les employés de Whisper pouvaient en fait localiser les utilisateurs et récupérer l'adresse IP de leur téléphone. 

Enfin il convient de rester vigilant durant la monétisation de ce genre d'application. Celle-ci peut amener les sites à revoir leurs CGU et peut changer la donne en matière de collecte des données personnelles. La politique d'Ello présente quelques discordances sur ce point ; la preuve avec cette capture d'écran du réseau


Ello affirme ne pas vendre les données de ses utilisateurs. Le site précise néanmoins qu'un partenariat de l'entreprise avec d'autres sociétés l'amènerait à partager ces informations avec elles. Source: Ello.co

Malgré les revendications de ces nouveaux réseaux sociaux, les récents évènements prouvent que la prudence reste de mise. Il est important de n'admettre dans ses contacts que des personnes de confiance, et l'évolution des CGU est un élement à surveiller de près. Le respect à 100% de la vie privée n'est donc jamais garanti...

Commentaires