Comment démasquer une information mensongère sur Internet ?





A l'heure de la surinformation en ligne, apprendre aux plus jeunes à repérer les informations mensongères est essentiel. Découvrez les bons gestes à leur faire adopter dans cet article.

Après les attentats de novembre dernier, bon nombre de voix se sont élevées pour remettre en cause la version officielle des faits et répandre des théories conspirationnistes. Les news sensationnelles fleurissent sur le Web et les réseaux sociaux, et peuvent être le fait d'individus peu scrupuleux. Tous les internautes ne prennent pas de recul sur ce qui leur est montré à l'écran ; les enfants sont particulièrement vulnérables, car facilement influençables et connectés en permanence à Internet. Mais quelles précautions doivent-ils prendre en lisant l'actualité en ligne ? Voici quelques habitudes simples que vous pourrez apprendre à votre progéniture.

Vérifier la source de l'information

Se renseigner sur le site diffusant l'information est le premier réflexe que votre enfant doit avoir. Est-ce un site d'information réputé ? Un site institutionnel ? Ou le site d'un internaute passionné / expert du sujet ? Ce questionnement doit se poursuivre sur l'auteur de l'information. S'agit-il d'un journaliste, ou d'une personne faisant autorité dans un domaine ? Est-il connu pour des opinions fortement orientés politiquement ? Cite-t-il ses sources ? Si la réponse est « non », la prudence est de mise. Conseillez ensuite à votre enfant de mener sa propre enquête, via un moteur de recherche. Il lui suffit de taper quelques mots clés (par exemple « incendie toulouse ») et de regarder si des sites d'actualité reprennent l'information. De cette manière, il trouvera des éléments qui viendront confirmer ou démentir ce qu'il a déjà lu ou entendu.

« Méfie toi des images. Ce n'est pas parce qu’on photographie le réel qu'on montre la réalité. » (Sophie Bassignac, écrivaine)

Un détournement de contexte, un recadrage, une modification via Photoshop... sont autant d'éléments qui peuvent fausser la véritable information d'une image. Des moteurs de recherche d'image inversée comme Google Image affichent les sites sur lesquels a été publiée l'image et permettent de remonter jusqu'à son auteur.

Prendre du recul par rapport à ses émotions

Certaines informations prennent le public par les sentiments, souvent les plus négatifs : peur, colère... Un message jouant sur le sensationnel doit mettre la puce à l'oreille et faire s'interroger votre enfant. Ainsi, la photo d'un chien présenté comme gravement brûlé a été partagée 100 000 fois sur les réseaux sociaux... alors que sa blessure était en fait un simple morceau de jambon. Cette plaisanterie a été orchestrée par le photographe lui-même, qui souhaitait dénoncer la crédulité des internautes. Reste à voir si les 100 000 personnes ayant partagé la photo ont autant d'humour !

Trop fastidieux ? Pensez aux sites de fact checking

Des sites comme les Décodeurs ou HoaxBuster décortiquent l'actualité et aident leurs lecteurs à distinguer le vrai du faux.

Glossaire

  • Fact checking : travail de vérification d'une information pour établir sa véracité. D'abord utilisé sur les déclarations d'hommes et femmes politiques, le fact checking s'est étendu depuis à d'autres formes d'information
  • Hoax : Terme anglophone pour « canular ». En France, il est utilisé pour désigner une information mensongère circulant en ligne : article de site, chaînes d'email, etc.
  • Moteur de recherche d'image inversé : moteur de recherche sur lequel l'internaute soumet une image et qui parcourt le Web pour trouver des images similaires.

Commentaires