Comment ménager la vue de ses enfants face aux écrans ?

Les problèmes de vue sont de plus en plus courants, et ils s’installent dès le plus jeune âge avec les écrans. Comment protéger les yeux de son enfant, sans pour autant le priver d’activités numériques ?

En avril dernier, Samsung lançait Safety Screen, une application de reconnaissance faciale qui repère les moments où l’enfant s’approche trop près de son smartphone ou de sa tablette. Une fois la distance minimum franchie, elle interrompt l’activité de l’enfant et l’encourage à éloigner l’appareil de ses yeux.

Le géant coréen s'attaque ainsi à un problème de plus en plus diagnostiqué, et dont les constructeurs de téléphones mobiles sont considérés en partie comme responsables : les troubles de la vue. Selon le baromètre 2014 de l’Association Nationale pour l’Amélioration de la Vue, 29% des Français et 40% des jeunes âgés de 16 à 24 ans ont déjà ressenti des troubles visuels (fatigue oculaire, picotement, migraine, flou, etc.) à cause du temps passé devant un écran. Avec 5h30 par semaine dédiées à cette activité, difficile d’imaginer que les enfants soient épargnés.* Et même si smartphones, tablettes, ordinateurs et consoles de jeux ne sont pas les seuls révélateurs de troubles de la vision, leur utilisation intensive facilite leur apparition.

Quels risques pour la vue ?

Le temps passé devant les écrans, tout comme le temps passé à lire, à faire du coloriage… s’instaure souvent au détriment d’activités en plein air. Ce manque de lumière naturelle est l’un des principaux facteurs de risque pour développer un problème de vue. De plus, la lecture sur écran demande une attention accrue, pour laquelle l’œil s’ouvre plus largement que pour la lecture papier. Les clignements d’yeux sont donc moins fréquents, ce qui entraîne une sécheresse oculaire qui peut elle-même causer des irritations ou des maux de tête. S’ajoute à cela la position droite de notre regard, qui demande un effort plus important à l’œil et qui peut entraîner l’apparition de la myopie.

Quelles solutions ?

S’il est impossible de le priver définitivement de ses appareils, des gestes simples aident à prévenir l’apparition de troubles de la vue chez l’enfant.

Veillez à ce qu’il cligne des yeux régulièrement pour éviter que ses yeux ne s’assèchent, et encouragez-le à soigner sa position. Son écran doit se situer à 30cm minimum de sa tête, et être placé plus bas que ses yeux pour qu’il n’ait pas à les ouvrir trop largement.

N’hésitez pas à réguler le temps qu’il passe devant son appareil : encouragez-le à faire des pauses, en relevant la tête toutes les heures et pendant 10 minutes pour fixer un point au loin. Et c’est encore mieux si l’enfant en profite en plus pour se dégourdir un peu les jambes !

Instaurez des moments sans écrans, en proscrivant par exemple l’utilisation de l’ordinateur ou du smartphone 30 minutes avant d’aller au lit. Pour éviter de lui confisquer son appareil (et les disputes), n’hésitez pas à recourir à un contrôle parental. Cet outil aidera votre enfant à mieux gérer le temps qu’il passe devant un écran.

Enfin, soyez attentif au moindre changement. Si votre enfant se plaint de maux de tête, ressent une irritation aux yeux, ou ressort fatigué après une exposition prolongée aux écrans, n’hésitez pas à lui prendre rendez-vous chez un ophtalmologiste.

* « La conquête de l’engagement », Bruno Schmutz - Ipsos Connect, 2015

Commentaires